Comment choisir son adoucisseur d’eau ?

L’eau est une source de vie, dit-on. Elle est aussi et malheureusement l’une des sources de tartre et de gaspillage de détergent, savons et autres produits de nettoyage.

L’eau, quand elle est calcaire, pose de nombreux problèmes au niveau des installations et appareils électroménagers. Opter pour une solution telle qu’un adoucisseur permet de supprimer les ions qui sont à l’origine de la formation du calcaire dans l’eau.

Toutefois, il est important de connaître les critères de choix afin de bien choisir son adoucisseur d’eau.

La capacité : un critère majeur pour choisir un adoucisseur d’eau

La capacité de l’adoucisseur, exprimée en litre, est déterminante pour le choix de l’adoucisseur d’eau qui convient le mieux à sa maison. Elle est étroitement liée au nombre d’utilisateurs, c’est-à-dire au nombre d’habitants. Ainsi, pour pouvoir jouir d’un adoucisseur d’eau, il est important qu’il couvre les besoins de tous.

Dans un premier temps, il est indispensable d’estimer en litre, la quantité d’eau utilisée quotidiennement dans son ménage. Pour une bonne estimation, il faut prendre en compte le nombre de salles de bain et de bains par jour, la fréquence d’utilisation des appareils électroménagers tels que le lave-linge et le lave-vaisselle. Ensuite, sur la base de cette estimation, choisir l’adoucisseur d’eau d’environs de la même capacité.

Les différents types d’adoucisseurs d’eau

Adoucisseur d’eau à résine

La résine étant une matière d’excellence en matière d’échange d’ions, la grande partie des adoucisseurs d’eau disponibles sur le marché sont à résine. Ces types d’adoucisseurs offrent l’avantage d’avoir un fonctionnement simple. Aussi, ils transforment agréablement l’eau dure en une eau douce parfaite pour la consommation et le nettoyage.

Adoucisseur d’eau au CO2

Un peu moins répandu sur le marché, l’adoucisseur d’eau au CO2 se sert d’une technique propre à lui pour adoucir l’eau. Cet adoucisseur conserve les minéraux de l’eau sans besoin d’un ajout de sodium. La technique utilisée par celui-ci consiste à injecter du dioxyde de carbone dans l’eau, en tenant compte du débit de celle-ci. Ce CO2 formera avec le calcaire de l’eau dure, du bicarbonate. Il en résulte une bonne eau douce.

L’adoucisseur d’eau au CO2 fonctionne grâce à des bouteilles de CO2 et ne nécessite pas un entretien particulier. Cependant, comparé à l’adoucisseur à résine, ce type d’adoucisseur est plus cher. À cela s’ajoute l’achat des bouteilles de CO2. Ce sont là, des paramètres à prendre en considération avant l’achat d’un adoucisseur d’eau au CO2.

Le mode de fonctionnement

Adoucisseur d’eau manuel

Il s’agit d’un modèle manuel d’adoucisseur d’eau qui nécessite de régler à la main, la dureté de l’eau désirée. Les adoucisseurs manuels impliquent d’effectuer soi-même, la surveillance de plusieurs paramètres. Ce qui rend son utilisation, un peu contraignante. Toutefois, cet adoucisseur d’eau offre la possibilité de suivre avec précision, le taux de dureté de l’eau.

Adoucisseur d’eau automatique

L’adoucisseur d’eau automatique, quant à elle, fonctionne de façon automatique. Contrairement à l’adoucisseur d’eau manuel, il ne nécessite pas de réglage manuel de la dureté de l’eau. C’est un appareil autonome qui simplifie grandement son utilisation. Très pratique, il fait partie des bestsellers sur le marché produisant une eau douce et agréable à boire.

Adoucisseur d’eau semi-automatique

L’adoucisseur d’eau semi-automatique est un appareil dont certaines fonctions sont automatisées et d’autres non. Avec celui-ci, seule la fonction de régénération de la résine n’est pas automatisée.

Le type de vanne

La vanne est un composant phare de l’adoucisseur d’eau. Elle permet de régler aussi bien la dureté de l’eau que le déclenchement de la régénération de celle-ci. On distingue trois types de vannes, dont deux mécaniques et une électronique.

Les vannes mécaniques

Comme l’indiquent leurs noms, ces vannes fonctionnent à base d’énergie mécanique, et ne nécessitent donc pas d’électricité. Il s’agit de la chronométrique et de la volumétrique. Cette dernière permet de déclencher la régénération de l’adoucisseur dès l’atteinte du quota de volume d’eau adoucie. Ce qui requiert la connaissance de la capacité à adoucir, des résines de l’adoucisseur d’eau, afin d’éviter leur saturation.

La chronométrie quant à elle, déclenche la régénération de l’adoucisseur à un instant précis. Ce dernier est préalablement défini sur la base de la saturation des résines de l’appareil. Ceci nécessite également d’identifier la capacité à adoucir l’eau dans le temps, des résines.

Les vannes électroniques

Les vannes électroniques sont une parfaite combinaison des deux types de vannes mécaniques. Elles produisent une régénération basée sur le volume d’eau ainsi que le temps. Ces dernières fonctionnent grâce à l’énergie électrique.

La dureté de l’eau : un aspect fondamental

En matière de critère de choix pour trouver un bon adoucisseur d’eau, la dureté de l’eau est un élément capital à considérer. L’eau du robinet, souvent calcaire, est de ce fait appelée eau dure. Elle est chargée d’ions calcaires et magnésium. Ce qui n’est pas pour autant nuisible à la santé. Toutefois, ce qui fait de l’eau calcaire, une eau impropre, c’est qu’elle favorise la production de tartre et n’assure pas une longévité aux appareils électroménagers. Plus encore, l’eau dure diminue significativement l’efficacité des savons, détergents, et autres produits d’entretien de la maison.

L’aspect de dureté permet de déterminer efficacement la proportion de calcaire présente dans l’eau issue du robinet. Encore appelée Titre hydrotimétrique (Th), la dureté de l’eau s’exprime en degrés français. Une unité de degré français (°F) équivaut à 10 g/m3 d’eau de carbonate de calcium. Ainsi, pour une teneur de 5 °F, l’eau est considérée comme étant très douce. Pour une teneur comprise entre 5 et 10 °F, l’eau est douce. Cependant, avec une teneur entre 10 et 15 °F, l’eau est jugée légèrement calcaire. Au-delà de cette teneur Th, l’eau est calcaire. L’adoucisseur permet de réguler la dureté de l’eau à une teneur désirée, afin de la rendre douce.

Connaître la dureté de l’eau de robinet permet de savoir s’il est nécessaire d’avoir un adoucisseur d’eau. Le besoin est présent, si l’eau est calcaire. Pour connaître la dureté de l’eau de son robinet, il suffit de se procurer un kit de mesure TH. De façon générale, il regroupe des flacons et des réactifs ou encore des bandelettes à mouiller d’eau du robinet. En outre, un savon peut permettre de savoir si l’eau est calcaire. Si elle l’est, le savon prendra du temps à mousser.

Se confier à un expert

Avec tous les critères à considérer pour effectuer le choix d’un adoucisseur d’eau, trouver un adoucisseur correspondant à ses besoins se révèle difficile. Toutefois, il y a une alternative toute facile pour choisir un adoucisseur sur-mesure qui comble totalement ses attentes. Il s’agit de recourir à un professionnel. Les techniciens dans le domaine maîtrisent parfaitement les différents paramètres à considérer pour effectuer le choix adéquat. Contre quelques informations, un expert dénichera un adoucisseur qui répond aux attentes de son client.

Quelques informations utiles

L’adoucisseur d’eau est un appareil qui, comme tout autre équipement, nécessite un minimum d’entretien. Avant tout achat d’adoucisseur d’eau, il est important de savoir que des actions devront être menées. Ces actions assureront du bon état et du bon fonctionnement de cet appareil.

Au moins deux fois par an, il faudra mesurer le Th de l’eau adoucie et nettoyer les filtres. La mesure du Th de l’eau permet de vérifier le bon fonctionnement des différents réglages de l’adoucisseur d’eau. En outre, le nettoyage des différents filtres (d’entrée et de sortie) évite que ces derniers se bouchent et maintient la bonne qualité de l’eau.

De même, une fois dans l’année, il faudra désinfecter l’adoucisseur d’eau. Pour finir, tous les deux ou trois ans, il faut procéder au nettoyage complet du bac à sel.